Pour ou contre… le congé de maternité éclair ?

Ces derniers jours, le congé de maternité éclair de Marissa Mayer (PDG de Yahoo) fait grand bruit sur la toile…

Source photo : http://www.terrafemina.com (Paul Zimmerman/Getty Images/CNN

Non pas que je veuille ici prendre position, je voulais juste soulever le fait que la polémique souligne un point qui mérite réflexion. Que représente ce congé de maternité de 2 semaines, quel exemple donne Marissa Mayer ? Une wonder woman qui peut tout avoir ? Ou alors une wonder woman qui justement en est arrivée là de part des sacrifices (dont ce congé de maternité si court) pour arriver à concilier sa vie privée et professionnelle ?

On avait beaucoup parlé en son temps de Rachida Dati et de ses 5 jours de congé de maternité (entre nous, je ne sais vraiment pas comment elle a fait!), ici on parle de 2 semaines…

Source photo : http://www.liberation.fr

Je pense avant tout que chacune doit être libre de faire comme elle le sent et que personne ne peut les juger. Mais d’un côté, une partie de moi espère aussi, que tant Rachida ou Marissa, agissent de cette façon en étant à 100% bien dans leurs baskets, que ce soit elles déjà tout court, et dans leur relation avec leur bébé aussi.

On dit toujours qu’un bébé est heureux et zen si sa maman l’est aussi. Si ces femmes ont donc fait ce choix-là pour ELLE être bien, alors respectons-les et ne les jugeons-pas. Si par contre, elles ont été contraint de reprendre si vite le travail (en étant à peine remise physiquement faut l’avouer), à cause du poids de la fonction, du regard des autres, du quand dira-t-on, de la menace de perdre des dossiers, etc. alors je pense que cela mérite réflexion…

J’espère aussi, que la société, qui juge si facilement, ne va pas profiter du fait de ces exemples (bien que très critiqués), pour aller dans le sens inverse et critiquer également celles qui ont besoin de plus, qui prennent un congé plus long, qui rajoute leur doit au congé parental, etc. pour profiter un maximum de leur petit bout.

Ces congés sont des droits et pourtant pas si facile à prendre et à faire accepter dans le monde du travail. Qui n’a jamais levé les yeux au ciel en pensant à la collègue partie accouchée il y a 6 mois, ou soupiré de l’absence d’une autre qui « ben oui, elle ne travaille pas le mercredi, elle est en 4/5 ». Sans vouloir rentrer dans le cliché, il ne faut pas oublier que certaines avant nous se sont battues pour obtenir ces droits et qu’il ne faudrait pas risquer de perdre ces acquis. Chacune doit pouvoir rester libre dans ses choix et dans ses actes, que ce soit vouloir revenir très vite au travail, ou au contraire, pouponner librement pendant quelques mois et revenir épanouie par la suite…

* Laisser un commentaire *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s