Apprends-moi à faire seul / lectures Montessori

Montessori

Il y a quelques mois, grâce à Elisa, j’ai découvert la pédagogie de Maria Montessori.

Cela m’a intriguée, intéressée et en toute logique je me suis plongée dans quelques lectures pour en savoir plus !

Je ne peux pas encore dire que je suis une adepte à 100%, je ne peux pas non plus prétendre que j’ai revu et corrigé toute notre manière de faire avec les enfants. MAIS, dans certains détails, certaines choses ont changées. Pour la maman poule-parfois-trop que je suis, aider son enfant « à faire seul », lui donner plus d’autonomie c’est finalement aussi se rassurer.

Tout ceci se fait aussi dans le cadre de l’entrée à l’école de Petite Chérie en septembre.

Elle est ravie. Je suis un peu paniquée.

Donc l’idée de la savoir capable de réaliser déjà beaucoup de choses elle-même me rassure et m’apaise.

Et puis finalement c’est aussi une manière de se rappeler que nous ne faisons pas les enfants « pour nous », mais que nous sommes là dans le but de les guider « eux » dans la vie.

« Faire confiance : le plus beau cadeau »

* * *

Dans ma bibliothèque Montessori il y a :

Apprends-moi à faire seul, la pédagogie Montessori expliquée aux parents

(Charlotte Poussin)

Parfois un peu technique, parfois un peu fort détaillé, mais au final un livre très accessible qui explique de A à Z l’histoire de Maria Montessori, le pourquoi de sa pédagogie, ses fondements, le système scolaire, comment appliquer la pédagogie à la maison.

J’ai beaucoup aimé d’autant plus que pour un livre théorique, il se lit facilement et est enrichi de témoignages.

Je le conseille vivement !

Photo du 16-07-13 à 10.35 Photo du 16-07-13 à 10.36 Photo du 16-07-13 à 10.37

60 activités Montessori pour mon bébé

(Marie-Hélène Place)

J’ai acheté ce livre quand mon bébé était déjà un peu « grand » pour les premières activités et j’avoue aussi que comme beaucoup des premières activités sont des choses à « bricoler » et réaliser, je n’ai pas vraiment eu/pris le temps.

Mais j’ai retenu certaines choses comme par exemple :

La variété de hochets que l’on peut proposer à un bébé (et qu’il faut justement varier souvent) / les paniers d’objets classés par thème / l’oeuf et le coquetier.

Enfin, comme il s’agit d’activités jusqu’à 15 mois, la fin est surtout axée sur des activités du quotidien, participer aux activités de la maison, se laver, manger, le jardin. Finalement notre petit bout de 15 mois est déjà capable de participer à beaucoup plus de choses que l’on a tendance à croire !

Photo du 16-07-13 à 10.37 #2 Photo du 16-07-13 à 10.37 #5 Photo du 16-07-13 à 10.37 #4

100 activités d’éveil Montoir

(Eve Hermann)

Ce livre est une mine d’or pour ma Petite Chérie, source d’inspiration et de base pour de nombreux jeux et pour également changer un peu la manière de vivre le quotidien. Je le recommande vivement !

Il est structuré en différents chapitres :

La vie pratique (prendre soin de soi, de l’ambiance, dans la cuisine, plateaux d’activités) – La vie sensorielle – le travail de la main – le language – les activités manuelles et créatives – la motricité globale – la nature.

Comme il place l’enfant comme un être à part entière et dont l’autonomie est essentielle, il est idéal entre 2 et 3 ans, même avant et même après, c’est selon le rythme de chacun.

Mais dans le cas de ma chérie, j’ai constaté qu’en lui demandant de participer aux activités de la maison, en lui donnant des tâches simples à réaliser et en lui faisant confiance, je m’évitais bien des pleurs et scènes difficiles. C’est un âge où finalement les enfants ont tellement envie d’apprendre en imitant que rien de mieux que de les faire participer au quotidien et de leur demander de « faire comme nous ».

Photo du 16-07-13 à 10.37 #3 Photo du 16-07-13 à 10.38 Photo du 16-07-13 à 10.38 #2

* * *

Ma conclusion :

Ces lectures se sont avérées très enrichissantes, je sais que j’ai déjà changé pas mal de choses avec mes enfants et que ce n’est pas fini. Cela m’a surtout ouvert les yeux sur le fait que les rendre indépendants est primordial et qu’on peut leur faire confiance. Il faut parfois prendre des risques mais que c’est un mal nécessaire, comme je l’ai déjà cité plus haut, faire confiance est le plus beau des cadeaux et la plupart du temps, on est souvent étonné, ravi et épaté par nos petits !

Bonne lecture et belle journée !

4 thoughts on “Apprends-moi à faire seul / lectures Montessori

  1. Je n’ai pas entendu que du bien de cette méthode mais comme toute méthode, cela dépend de la personne qui l’applique ou l’enseigne. Mais de façon générale, je suis étonnée de voir que l’on a besoin d’une méthode pour une chose évidente, donner de l’indépendance à un enfant en lui permettant de faire les choses par lui-même, c’est tout simplement l’aider à grandir, non ? Mais ton analyse est de toute façon intéressante.

* Laisser un commentaire *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s