Pourrais-je m’arrêter ?

Capture d’écran 2013-12-21 à 21.40.37

La fin d’année, Noël, les fêtes, tout ça, cela signifie surtout pour beaucoup une pause bien méritée et beaucoup de fatigue.

Je ne le cache pas, c’est le cas chez moi aussi. Et pour tout le monde.

En ce 1er jour de vacances (pas encore pour moi, je travaille encore lundi), on a principalement pris le temps (avec les enfants), dormi (pas moi, les enfants),  joué (avec les enfants).

Un journée donc à la fois calme et à la fois très occupée pour moi pendant la sieste et autres pauses.

Je suis pour ainsi dire épuisée de ce dernier trimestre de l’année.

Je tomberais de fatigue durant le jour, paierais pour pouvoir dormir plus le matin,

et pourtant…

Et pourtant le soir venu, au moment d’aller me coucher, je prends toujours le temps de faire des bricoles « en vitesse », « aller comme ça ce sera fait », « il ne faudra plus le faire demain », « comme ça ce sera prêt », etc.

Et je m’en veux souvent de réaliser par la suite que les 5 minutes se sont transformées en 1h, 1h de ce précieux sommeil dont je me prive toute seule à force de ne pas s’avoir m’arrêter.

Et aujourd’hui c’était pareil.

Les enfants absolument K.O. ont fait une bien jolie et longue sieste. J’aurais pu faire pareil mais au lieu de ça, j’ai rangé, trié, rangé trié, organisé. Toutes des choses que, je l’admets, je n’ai pas le temps de faire la semaine et qui … doivent être faites. Mais finalement… aujourd’hui, hier, demain, dans 1 ou 2 semaines, quelle est la différence ?

Alors que mon manque de sommeil lui, commence à sérieusement se sentir.

D’où vient cette énergie inépuisable ?

Cette énergie qui nous nourrit nous souvent les femmes.

Qui a nourri ma mère si longtemps et qui nourrit toujours d’autres, tant d’autres femmes qui m’entourent ?

Avec le risque au final de ne pas prendre soin de soi à force d’être toujours dans le tourbillon.

Alors même si je ne suis pas adepte des bonnes résolutions, j’espère vraiment en 2014 arriver à m’arrêter et prendre le temps de souffler tout simplement. De fermer les yeux sur toutes ces choses qui ne sont pas faites et juste prendre du bon temps…

Pourrais-je m’arrêter ?

5 commentaires sur « Pourrais-je m’arrêter ? »

  1. Un conseil de vétérante..oui, prends le temps de t’arrêter sinon tu peux friser le « burn-out » et ça, c’est terrible ! Et cela n’arrive pas qu’aux autres…alors oui, prends soin de toi.

    1. Merci Coline pour ton message ! C’est exactement ça, cela n’arrive pas qu’aux autres, en prendre conscience c’est déjà une chose, maintenant action 🙂 Bises et Joyeux Noël à toi et à ta famille !

* Laisser un commentaire *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s