Living in the countryside #6 : Retour aux sources

1

Cela fait un moment déjà que je questionne beaucoup plus notre alimentation. Devenir mère m’a réellement transformée à ce sujet. Non pas que j’étais addict de mal-bouffe avant, mais il devait y avoir une sorte de naïveté sur l’industrie alimentaire et ce qu’elle nous propose ! Mon discours ressemblait à ceci :

Mais pourquoi se tuer à faire des purées maison tous les jours alors qu’il y a des petits pots au supermarché ? Ahem… oui il y a des petits pots, mais il y a pots et pots. Il y a ceux que l’on ouvre et qu’aucun adulte ne voudrait gouter. Il y a ceux engloutis en 3 secondes par nos bébés mais qui provoquent un transit assez curieux. Enfin, il y a ceux qui nous réconcilient… mais plutôt seulement en dépannage. Ce discours se prête tout aussi bien aux merveilles surgelées telles que les purées en galets et autres produits similaires hors rayon bébé. Des aliments faits pour nous rendre la vie plus facile mais qu’il faut sans doute plutôt consommer en dépannage et pas comme habitude permanente vu les choses parfois douteuses qu’ils contiennent.

Bon alors, de manière réaliste il est impossible dans notre vie actuelle de banir totalement certaines choses ou aliments, loin de moi aussi l’envie d’être moralisatrice ou de juger, je serais fort mal placée. Chez nous on va parfois au fastfood ou on mange « une bonne frite »,  les pizzas surgelées nous sauvent parfois tout comme les pâtes miracoli bref, nous ne sommes pas « parfaits ».

2

Cependant, de plus en plus je fais attention, j’essaye de changer nos habitudes pour essayer d’aller vers des aliments pas ou moins modifiés, plutôt locaux, parfois bio, plutôt frais, etc. Dans cette idée nous avons décidé de retourner acheter notre pain en boulangerie. Exit les pains cuits ou recuits, surgelés ou autre, qui dépérissent 2 jours après l’achat ! Nous savourons de délicieuses tartines d’un bon pain fait par un vrai et bon boulanger ! Je peux vous assurer que cela transforme nos petits déjeuners ! L’astuce tellement simple qu’elle n’en n’est pas une, acheter en quantité et surgeler une partie chez nous pour toujours avoir du dépannage.

Capture

Le 2ème grand pas que nous nous apprettons à franchir, mais il faudra d’abord réaliser quelques petits travaux : prendre des poules pour avoir nos oeufs à nous ! Nous avons déjà la chance d’être gâtés par des mamys et les oeufs de leurs poules. Nous pouvons donc apprécier la qualité et la différence. Longtemps j’ai associé le fait d’avoir des poules à une corvée, jusqu’à ce que nous nous occupions des poules de nos voisins et que je réalise que finalement, ce n’est pas bien difficile ! Cela représente peu de temps et c’est une véritable joie pour les enfants ! Enfin, l’argument final, nos anciens propriétaires avaient un poulailler qui ne demande qu’à être occupé, y a plus qu’à comme on dit et c’est une question de semaines sans doute !

Et vous ? des astuces pour consommer bon et healthy ? 

***

* Laisser un commentaire *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s