Et puis faire sauter les crêpes !

« Longtemps, l’odeur chaude et puissante du laurier grillé resta, pour eux, l’odeur du bonheur. »

Il y a quelques temps, je vous parlais de ce merveilleux livre, Le Soleil des Scorta. Ce livre m’a marquée et émue, sans doute pour la finesse de ses phrases comme celle ci-dessus. Chez nous, je ne pense pas mentir en disant que l’odeur des crêpes représente un peu l’odeur du bonheur…

Gourmande de nature, j’ai toujours adoré les déguster, en dessert ou au goûter et même à la place d’un repas. Elles sont remplies de souvenirs, d’odeurs et de saveurs. Remplies d’amour aussi…

 

Il y a celles de ma maman. Je dois avoir sans doute 5 ans et je fais déjà bien la gourmande en avalant plusieurs crêpes au chocolat alors que mon amie de l’époque n’en avalait qu’une seule ^^. Je revois maman qui enrageait aussi quand la crêpe collait dans la poêle et qui tenait dur comme fer à manger les lambeaux sans nous les donner.

Il y a celles dont j’ai tenté la recette en appelant ma Bonne-Maman à la rescousse, jeune adulte alors et pas encore très expérimentée en cuisine.

Il y a les Mikado dégustées avec mon papa au restaurant, surtout avec beaucoup de chantilly.

Il y a celles cuisinées et mangées tout au long de ma 1ère grossesse. Je peux presque dire que ce fut la base de mon alimentation et ma fille a du être marquée car elle suit les traces de sa maman gourmande ♥. La recette connue par coeur et faite pratiquement à l’aveugle.

Il y a celles de Mamy, et sa petite botte secrète dévoilée un jour. Le jaune des oeufs de ses poules et là aussi beaucoup d’amour. Celles pour les petits enfants, et ensuite pour les arrières-petits ♥.

Il y a celles que je fais pour mes enfants, remplies d’amour, de tous ces souvenirs, de mon enfance, de ma vie qui va, et du secret de deux grands-mères. Elles débarquent un après-midi gris ou un matin de semaine, sans crier gare et accompagnent même mes petits en collation à l’école.

Curieusement, moi l’inconditionnelle de la crêpe, je n’avais jamais tenté de les faire sauter dans la poêle ! Et bien c’est chose faite. Suite à une belle et douce journée mercredi, en famille, les petits qui jouent et les mamans qui se racontent leurs vies. La vie qui met sur notre route des personnes qu’on a l’impression d’avoir toujours connues. Le temps qui passe et cette conversation qu’on reprend pratiquement depuis la dernière fois. Et puis ces crêpes qui volent, avec nous et avec les enfants. Et ce souvenir de plus qui se rajoute à ma recette déjà si remplie d’amour ♥.

Pour retrouver ma recette, c'est par ici !

3 thoughts on “Et puis faire sauter les crêpes !

* Laisser un commentaire *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s