Théâtre / Tout va très bien (au TTO)

Une nouvelle qui nous transperce le ventre. Tels des éclats de verre qui nous traverseraient la peau de toute part.

L’annonce de la maladie d’un enfant, de son enfant est certainement parmi les choses les plus tristes et terribles au monde.

Et pourtant…

Et pourtant Gilles Dal a puisé dans son expérience personnelle pour nous parler de ce sujet lourd, triste et si délicat avec humour et une certaine légèreté.

IMG_0081

Peut-on rire de tout ?

Peut-on rire de la maladie d’un enfant ? De la douleur de ses parents ?

Il faut croire que oui. Et la maman de jeunes enfants que je suis ne l’aurais sans doute pas cru avant de voir Tout va très bien

Et pourtant quand on touche les abîmes de la douleur et que l’absurdité de certaines réactions ou situations prennent le dessus. On rit.

Rire pour ne pas perdre pied.

Rire pour garder le contrôle de la situation.

Rire pour se sentir avancer malgré tout.

IMG_0178

Rire de la maturité bluffante de son enfant malade. Garder cette ironie et ce sarcasme. Non pas par excès d’arrogance ou suffisance. Mais par nécessité de retourner ces situations maladroites voir grotesques pour ne pas se laisser engloutir.

Gilles Dal relève le défi de nous emmener dans cette épreuve, d’accompagner ce couple de parents dans leur cheminement. Ce couple si juste joué par Alexis Goslain et Ariane Rousseau nous fait rentrer dans son intimité sur le ton de la confidence, comme ils le feraient avec des amis. On ne rit pas de la maladie mais bien des réactions parfois surprenantes qu’elle peut occasionner. Et de savoir qu’il s’agit du vécu de l’auteur, ne peut que renforcer l’émotion qui se dégage tout au long de la pièce…

Avec eux, et grâce au magnifique jeu de Laurence Bibot qui nous fait rencontrer tour à tour médecins, membres de la famille, psy et même le clown de l’hôpital, on se retrouve dans la peau des parents et on rit finalement… on sourit de ces malaises, de ces situations si ridicules et absurdes parfois qu’elles en deviennent plus risibles que gênantes.

Alors que le contexte est grave, et que l’on se retrouve confronté à nos peurs, on se permet d’en rire, comme pour retrouver un souffle nouveau et continuer d’avancer.

Alors que l’émotion pointe grâce au jeu des parents dans ce ton si accessible et juste, la fraicheur de Laurent Bibot, qui caricature à l’extrême certains échanges, nous plonge dans le rire et dans la légèreté. Après tout, mieux vaut rire vraiment de tout ce ridicule et lâcher prise, ne fut-ce qu’un petit peu.

Il m’aura fallu quelques jours avant de pouvoir rédiger ce post, le temps de digérer certainement l’émotion et la force de cette pièce et de venir vous en parler.

Je ne peux que vous conseiller de vous rendre au TTO pour voir ces acteurs formidables vous raconter ce chemin terrible avec humour. Une véritable réussite, que ce soit dans l’écriture du texte et la performance des acteurs. Un exercice complexe qui pourtant réussi le pari d’à la fois nous confronter à tous ces personnages (parmi lesquels nous pourrions parfois même nous retrouver), et de nous partager le vécu « de l’intérieur ». Sans fards et pourtant avec une certaine pudeur et beaucoup de délicatesse.


Tout va très bien au TTO

1€ par place vendue sera reversé à la Fondation Kick Cancer : www.kickcancer.org

1785f89d07

* Laisser un commentaire *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s